Le marché chinois pour les additifs et prémélanges français : mobilisez-vous, la procédure avance !

 

Depuis 2017, l’AFCA-CIAL est engagée dans la démarche d’ouverture du marché chinois pour les additifs et prémélanges destinés à l’alimentation animale. Il s’agit d’une procédure collective de longue haleine comprenant plusieurs étapes, procédure dans laquelle plusieurs États membres sont également engagés. L’agrément du pays France auprès de la GACC (The General Administration of Customs of the People’s Republic of China) a abouti cet automne suite au dossier adressé aux autorités chinoises leur apportant les garanties sur le système français en particulier la sécurité sanitaire et la traçabilité des produits fabriqués, les exigences règlementaires applicables et les contrôles mis en place. Cette avancée permet d’enclencher la 2ème étape qui consiste en l’agrément des sites français exportateurs auprès de la GACC. Toutefois, cet agrément site est conditionné à l’enregistrement de produits au MARA (Ministry of Agriculture and Rural Affairs) et un seul envoi groupé de dossiers pour la France sera accepté par la GACC.

Étant donné l’importance de ce marché pour ses adhérents, l’AFCA-CIAL s’est fortement mobilisée sur ce sujet. Une rencontre avec le cabinet du Ministre de l’agriculture a été organisée afin d’expliquer l’intérêt de ce marché stratégique pour notre secteur et d’insister sur la mobilisation du syndicat et de ses adhérents. Dans cette optique, l’AFCA-CIAL a participé aux côtés du SNIA, à la foire de Nanchang organisée par le MARA du 14 au 18 novembre 2019 afin de faire la promotion de la nutrition animale française. Ainsi, les atouts de nos produits et services pour le marché chinois ont été mis en avant et la nécessité d’ouvrir le marché a été largement rappelée.

De gauche à droite : Jeanne Dezhen SHI – MG2Mix ; Mireille BOSSY – Ambassade de France ; Anne NICOL – Idena ; Sébastien GADAIS – Techna ; Bernard GOZLAN – Mixscience; Paul COQUELIN – Nor-Feed. Egalement présent Emmanuel PRUVOST – Idena

Afin de poursuivre cette dynamique mise en place et ne pas prendre du retard par rapport aux autres pays européens, l’AFCA-CIAL demande à ses adhérents concernés de traiter ce sujet de façon prioritaire et de fournir des dossiers de qualité, dans les délais impartis. L’implication des entreprises dans ce dossier est d’autant plus importante et nécessaire que le dossier d’ouverture du marché pour les aliments composés ne pourra être lancé qu’une fois que le marché sera ouvert pour les additifs et prémélanges, les autorités chinoises souhaitant traiter un seul dossier à la fois.

 

Témoignage – Olivier CLECH -Dirigeant associé – Nor-Feed

La Chine est le 1er marché mondial de nutrition animale, et suscite beaucoup d’intérêt. Les autorités locales le savent, qui montent leur niveau d’exigence années après années, parfois perçue comme une barrière à l’entrée. De nombreuses entreprises locales de conseil y voient également une opportunité pour accompagner les sociétés étrangères désireuses d’obtenir ces enregistrements et droits à l’importation, les résultats obtenus étant le plus souvent très en deçà des promesses tenues.

Nor-Feed s’est confrontée à ces difficultés et a obtenu l’enregistrement de 6 produits en 2018 grâce à ses contacts locaux.

Toutefois, la procédure d’ouverture du marché comprend désormais une partie collective auprès du GACC qui permettra, au-delà des produits enregistrés à titre individuel, d’accéder au marché pour les entreprises françaises. Nor-Feed y est impliqué, comme plusieurs entreprises adhérentes de l’AFCA-CIAL.

L’avancée obtenue récemment dans cette procédure est une opportunité qui s’offre à nous, et nous devons pour la saisir, constituer de bons dossiers rapidement. Toutes les entreprises impliquées doivent donc jouer le jeu si nous voulons sécuriser l’export français vers la Chine, les autres pays européens poursuivant leurs démarches de leur côté.

 

 

Les commentaires sont fermés.