Le marché du Bio : un secteur en pleine expansion

statistiques de production illustration

 

En 2018, les ménages français ont consacré 9,7 milliards d’euros à l’achat de produits bio, soit près de 5% de leurs achats alimentaires. Il s’agit d’une croissance historique, de +15,7% par rapport à l’année précédente.*

Si structurellement, plus de la moitié des ventes bio en valeur est réalisée au rayon frais, on note un envol des produits d’origine animale : +21% pour les viandes (dont +32,9% pour le porc), et +20% pour la crèmerie (dont +25,5% pour les produits laitiers).
La viande représente désormais 10% des achats alimentaires bio des ménages et la crèmerie 17%.

Signe que la filière s’organise pour répondre à la demande, le nombre d’opérateurs engagés en bio (fermes, entreprises de préparation ou de distribution) a progressé de 14,3%, passant à 61768 fin 2018.

Les surfaces engagées en agriculture bio dépassent les 2 millions d’hectares et représentent 7,5% de la SAU.

Côté élevage, le nombre d’animaux conduits en bio augmente dans toutes les espèces, dépassant le seuil de 10% du cheptel national pour les poules pondeuses (13,3%) et les brebis laitières (10,8%).

La production d’aliment bio pour les animaux suit logiquement la tendance et croit sur un rythme de plus en plus soutenu. Le premier semestre 2019 ne fait pas exception, avec 294000T d’aliment bio produites, en progression de 27% par rapport au premier semestre 2018.

Si la majeure partie des aliments bio produits est destinée aux volailles (et plus particulièrement aux pondeuses : 264750T), c’est le segment du porc qui connaît le taux de croissance le plus élevé par rapport à l’année précédente (+30,6%, contre +24% pour la volaille et +16,5% pour les ruminants).

 

*Source : https://www.agencebio.org/vos-outils/les-chiffres-cles/

**Source Snia – Coop de France

 

Rédigé par Morgann LE GAREC – JEFO

Les commentaires sont fermés.